Au service des retraitants : autour d'un Père de Foyer, une communauté de laïcs consacrés, assistée par d'autres prêtres et des amis
La consécration à Dieu est notre vie

Don de soi à chacun et à tous dans un don total à Dieu, parce que nous sommes consacrés à Jésus par la Vierge Marie.

Vivre une communion, s'attacher à l'essentiel, vivre le bel aujourd'hui de Dieu, en faisant la volonté du Père, être toute à Jésus. [...] Faire l'unité autour de la Ste Vierge. (Marthe Robin).

Soyez une âme de louange, d'action de grâce, une âme de la Vierge. Prenez dans votre vie et portez les besoins des autres. Accueillez pour les autres (Marthe à un membre de Foyer).

 

L'Eucharistie est notre vie

Une unité de cœur avec Jésus qui demeure en nous et au milieu de nous.

L'Eucharistie est la clé de voûte de nos journées, de nos semaines, de nos vies (le Père du Foyer).

Que chaque membre de ce Foyer sache puiser en Jésus-Christ, amoureusement et totalement présent au milieu de notre petite famille, tous les dons infinis qu'Il nous réserve, si nous restons pour Lui des pauvres affamés des secrets et de la tendresse de Son Cœur (P. Eberhard).

 

La prière est notre vie

Prier avec et pour les retraitants, avant, pendant et après la retraite.

Méditer la Parole de Dieu jusqu'à ce qu'elle devienne prière en nous et que, réciproquement, nous devenions prière en elle (le Père du Foyer).

Jésus doit trouver en nous des continuateurs de sa prière (un prédicateur).

 

Le service est notre vie

Les travaux habituels du Foyer ? Tous ces travaux qui sont nécessaires pour que le but même de la charité soit atteint...

Pendant que le Père est en train d'enseigner, la communauté est en train de vivre : prière et travail. Les Foyers de Charité sont des Foyers de travailleurs et par le fait même rejoignent le monde (P. Finet).

 

La fraternité est notre vie

Une vie de famille faite de simplicité et d'humilité ; un grand amour de charité qui lie les membres entre eux et aux retraitants accueillis pour être éclairés, nourris, transformés et menés sur le chemin de la sainteté.

Quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une sœur et une mère (Mt 11, 49).

Les membres de Foyer réalisent entre eux une vie de famille au sens large du mot (P. Eberhard).

« Faire le Foyer » : les intuitions du premier Père de La Part-Dieu...

Pour que le Foyer puisse durer, il faudra que les membres en vivent la vie du fond de leur être. Il s'agira pour eux de vivre ensemble, ce n'est pourtant qu'un moyen ; le but essentiel est de porter l'Evangile par une vie d'amour mutuel, par la prière, par le travail, par le service des autres. Le terme de mise en commun est insuffisant, il faudrait plutôt parler d'une construction commune (contexte : les premières vocations au Foyer).